Scrum et XP depuis les Tranchées

Comment nous appliquons Scrum


précédentsommairesuivant

7. Comment nous organisons le bureau de l'équipe

7.1. Le coin conception

J'ai noté que beaucoup de discussions de conception les plus intéressantes et ayant le plus de valeur prennent place spontanément en face du tableau des tâches.

Pour cette raison, nous essayons d'arranger cet espace en «coin conception».

Image non disponible

C'est vraiment utile. Il n'y a pas de meilleur moyen pour avoir une vue d'ensemble du système qu'en se tenant dans le coin conception, on peut jeter un oeil sur les deux murs, puis jeter un oeil sur l'ordinateur et essayer le dernier build du système (si vous avez assez de chance pour avoir une intégration continue, allez voir p.100 « Comment nous combinons Scrum et XP »).

Le « mur de conception » est juste un grand tableau blanc contenant les schémas et les impressions des documents de conception les plus importants (diagrammes de séquences, prototypes IHM, modèles métier, etc).

Image non disponible

Ci-dessus : une mêlée quotidienne se passant dans le coin mentionné plus haut.

Hmmmm..... ce burndown semble trop parfait et trop droit, vous ne trouvez pas ? Mais l'équipe insiste qu'il est authentique :o)

7.2. Installez l'équipe ensemble !

Quand on en vient à l'organisation des bureaux il y a une chose qui n'est jamais assez soulignée.

Installez l'équipe ensemble !

Pour clarifier un peu, je disais

Installez l'équipe ensemble !

Les gens sont réticents à bouger. Au moins dans les endroits où j'ai travaillé. Ils n'ont pas envie de prendre toutes leurs affaires, débrancher le pc, déplacer toutes leurs poubelles jusqu'à un nouveau bureau, et tout rebrancher. Plus courte est la distance, plus grande est la réticence. «Allez chef, ça sert à quoi de bouger juste de 5 mètres ?»

Quand on construit des équipes Scrum efficaces, cependant, il n'y a pas d'alternative. Mettez juste l'équipe ensemble. Même si vous devez personnellement menacer chaque personne, transporter vous-même tout leur barda, et effacer leurs anciennes tâches de café. S'il n'y a pas de place pour l'équipe, faites-en. N'importe où. Même si vous devez placer l'équipe au sous-sol. Déplacez les tables, soudoyez le responsable des bureaux, faites ce qu'il faut. Mettez juste l'équipe ensemble.

Une fois l'équipe ensemble, les gains sont immédiats. Après le premier sprint déjà l'équipe sera d'accord qu'il s'agissait d'une bonne idée de regrouper l'équipe (d'expérience personnelle, il n'y a rien qui dit que votre équipe ne sera pas trop bornée pour l'admettre).

Maintenant qu'est-ce que «ensemble» signifie ? Comment doit-on disposer les bureaux ? Bien, je n'ai pas d'opinion tranchée sur la disposition optimale des bureaux. Et même si j'en avais, je suppose que la plupart des équipes n'ont pas le luxe d'être capable de décider exactement comment disposer leurs bureaux. Il y a habituellement des contraintes physiques - l'équipe voisine, la porte des toilettes, la grosse machine au milieu du bureau, peu importe.

«Ensemble» signifie :

  • Audibilité : N'importe qui dans l'équipe peut discuter avec quelqu'un d'autre sans crier ou sortir du bureau.
  • Visibilité : Tout le monde peut voir tout le monde. Tout le monde peut voir le tableau des tâches. Pas forcément assez près pour pouvoir le lire, mais au moins le voir.
  • Isolation : Si toute votre équipe se lève soudainement et engage une discussion spontanée et animée sur la conception, il n'y a personne d'extérieur à l'équipe à proximité qui pourrait être perturbé. Et vice versa.

L'«Isolation» ne signifie pas que l'équipe doit être complètement isolée. Dans un environnement de cabines ce serait suffisant si votre équipe avait sa propre cabine et des murs de cabine suffisamment épais pour filtrer la plupart du bruit extérieur.

Et si vous avez une équipe distribuée ? Vous n'avez pas de chance. Utilisez autant de moyens techniques que vous pouvez pour minimiser les dégâts - vidéo conférence, webcams, outils de partage de bureau, etc.

7.3. Garder le directeur de produit à distance

Le directeur de produit doit être suffisamment près pour que l'équipe puisse aller le voir et lui demander quelque chose, et pour qu'il puisse se promener autour du tableau des tâches. Mais il ne doit pas s'asseoir avec l'équipe. Pourquoi ? Parce qu'il y a des chances qu'il ne soit pas capable de s'empêcher de rentrer dans les détails, et l'équipe ne «prendra pas forme» comme il faut (c'est-à-dire atteindre une équipe soudée, autogérée, hyper productive).

Pour être honnête, c'est de la spéculation. Je n'ai pas encore vu jusque là un cas où le directeur de produit s'assoit avec l'équipe, aussi je n'ai aucune raison empirique pour dire que c'est une mauvaise idée. Juste l'instinct et des ouï-dire d'autres Scrum masters.

7.4. Garder les directeurs et les coachs à distance

C'est un peu dur pour moi d'écrire à ce propos, puisque j'ai été directeur et coach...

C'était mon job de travailler aussi près que possible avec l'équipe. Je montais les équipes, je naviguais entre elles, je faisais du programmation en binôme avec certaines personnes, je coachais des Scrum masters, j'organisais les réunions de planification de sprint, etc. Rétrospectivement la plupart des gens pensent que c'était une bonne chose, car j'avais de l'expérience avec le développement logiciel agile.

Mais, ensuite, j'étais (démarrez la musique de Dark Vador) le responsable des développements, un rôle de responsable fonctionnel. Ce qui signifie pour une équipe qu'elle devient automatiquement moins auto-organisée. «Heck, le chef est là, il a probablement des tas d'avis sur ce qu'on devrait faire et qui devrait le faire. Je vais le laisser parler.»

Mon avis est ; si vous êtes Scrum coach (et peut-être aussi un directeur), impliquez vous autant que possible. Mais seulement pour une période limitée, puis effacez-vous et laissez l'équipe prendre forme et s'autogérer. Surveillez l'équipe de temps en temps (pas trop souvent) en assistant aux démos de sprint et en regardant le tableau des tâches et en écoutant aux mêlées quotidiennes. Si vous voyez des points à améliorer, prenez le Scrum master à part et conseillez-le. Pas devant l'équipe. Une autre bonne idée est d'assister aux rétrospectives de sprint (voir p.82 «Comment nous faisons les rétrospectives de sprint»), Si votre équipe vous fait confiance, ne laissez pas votre présence les intimider.

Pour que les équipes Scrum fonctionnent bien, assurez-vous qu'ils ont tout ce qu'il faut, puis restez à l'écart (à part pendant les démos de sprint).


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Copyright © 2009 Henrik Kniberg. La copie, modification et/ou distribution par quelque moyen que ce soit, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc sans l'autorisation expresse de l'auteur. Image non disponible